La vitamine C ou l'Acide ascorbique.


Qu’est-ce que c’est ?

La vitamine C est hydrosoluble, n’est pas produite par l’organisme et est très peu stockée. Elle est extrêmement fragile, très soluble dans l’eau, stable à l’air sec et à la lumière dans sa forme cristalline, mais peu stable dans les autres cas. Elle est rapidement détruite à la chaleur et ne supporte pas la cuisson au dessus de 190° et la pasteurisation. Elle se conserve bien dans les produits acides. Elle garde bien ses propriétés dans les produits surgelés.

schema du modèle moléculaire de la vitamine C
© come-concept.fr


A quoi elle nous sert ?

La vitamine C est un antioxydant qui aide à neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire, elle a une action sur la régénération de la vitamine E, principal antioxydant de notre organisme, qui permet de mieux lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules.

Ses actions :

  • Elle contribue au renforcement du système immunitaire,
  • stimule les défenses de l'organisme vis-à-vis des infections microbiennes,
  • possède un effet antiviral et favorise la synthèse de l'interféron, ce qui lui permet de combattre certains cancers et leucémies et de lutter contre les problèmes d'arthrose, de goutte, de rhumatisme, d'asthme, d'allergies, d'ulcères, de diabète, de troubles de la grossesse, de parturition, d'autisme, de schizophrénie... et autres maladies graves,
  • joue un rôle dans la fabrication des globules rouges,
  • favorise l'absorption digestive et l'utilisation du fer, ce qui contribue à accélérer la formation des globules rouges et donc de diminuer les risques d'anémie,
  • joue un rôle dans les réactions d'hydroxylation pour la formation de presque tous les tissus conjonctifs,
  • favorise la construction et la restauration des tissus tels que la peau, le cartilage, l'os, les dents, le muscle, les vaisseaux sanguins et retardant leur vieillissement,
  • permet une meilleure réactivité aux chocs et une meilleure concentration,
  • elle intervient dans de nombreuses sécrétions hormonales,
  • joue un rôle dans la synthèse des acides nucléiques,
  • intervient dans le métabolisme des lipides,
  • favorise l'assimilation et la fixation du calcium dans l'os,
  • elle intervient dans la respiration cellulaire en tant que transporteur d'hydrogène,
  • elle a une activité antitoxique, elle transforme les métaux lourds, les substances cancérigènes et les toxines diverses en sels solubles, facilement éliminables par l'organism,
  • elle aurait aussi la propriété de prévenir la production d'histamine et de réduire l'inflammation,
  • la vitamine C a une action tonifiante et antifatigue,
  • elle améliorerait la qualité du sperme et augmenterait le nombre de spermatozoïdes.

Quels en sont nos besoins ?

Pour un adulte le besoin quotidien (ou AJR) en vitamine C est d’environ 110 mg. Cette valeur varie selon l’âge, l’activité et l’état physiologique de chaque personne. Pour un nourrisson le besoin en vitamine C est de 35 mg, 150 mg pour une femme enceinte ou allaitante et jusqu’à 1000 mg pour un sportif.

A voir : le guide des apports nutritionnels.

Les personnes qui doivent particulièrement surveiller leur taux en vitamine C sont :

- les sportifs,
- les personnes stressées, souffrantes,
- les fumeurs,
- les femmes enceintes et allaitantes,
- les personnes âgées,
- ceux consommant régulièrement de l’alcool.


Les effets en cas d’insuffisance dans le corps :

Une carence en vitamine C peut être lourde de conséquences pouvant provoquer le scorbut et conduire à la mort. Pour éviter cette maladie grave, il est nécessaire d'apporter régulièrement au moins 10 mg de vitamine C par jour à l’organisme.

On peu observer une carence chez les nourrissons qui sont nourris exclusivement avec des laits pasteurisés ou des farines sans suppléments vitaminiques.

Chez l'adulte, la carence s’observe pour ceux qui ont une alimentation constituée exclusivement de produits de conserve, sans apport de végétaux frais.

Une carence légère en vitamine C se manifeste par :

  • Des troubles cutanés, une cicatrisation lente,
  • une dentition défectueuse avec une gingivite congestive ou hémorragique,
  • une mauvaise croissance des os,
  • une anémie avec une fatigue extrême,
  • une augmentation de la réceptivité face aux différentes infections,
  • un manque d'appétit et une perte de poids,
  • de fortes céphalées, des troubles du sommeil,
  • des palpitations cardiaques,
  • une mauvaise concentration, un manque d'application au travail,
  • une certaine irritabilité, voire une dépression,
  • des défauts de formation du cément intercellulaire.

La carence grave en vitamine C provoque chez le nourrisson, la maladie de Barlow et chez l'adulte le scorbut.

Cette maladie se traduit par :
- Des gencives tuméfiées, des caries,
- des hémorragies diverses,
- des douleurs articulaires et osseuses,
- une dégénérescence des muscles et des cartilages,
- une fragilité capillaire,
- une anémie, une inappétence, une perte de poids,
- des états fébriles infectieux, de la fièvre,
- des troubles digestifs,
- de la tachycardie.

Le dernier stade est la mort si jamais un traitement n'est pas mis en place.

Chez l'enfant, il existe :
- Une anémie,
- Un arrêt de la prise de poids,
- Des troubles osseux avec des risques de fractures spontanées,
- Des troubles de la formation des dents,
- Des troubles digestifs.


Les effets en cas d’excès dans le corps :

La vitamine C n'étant pas stockée par l'organisme, en cas d’excès, les risques pour la santé sont très faibles. Même à des doses de plusieurs grammes par jour, la vitamine C aura peu d’effet indésirable, l’excédant étant éliminé par voie urinaire, quand tout fonctionne bien.

La consommation de 50 à 100 fois les AJR peut occasionnellement entraîner des problèmes de diarrhées, une amplification de la mobilisation des minéraux des os, une augmentation de la coagulation, une élévation de la concentration d'acide urique, une crise de goutte, la formation de calculs rénaux.

Cependant, une prise très importante, de plusieurs grammes de vitamine C par jour, sera sans aucun danger pour la santé et sans effet indésirable pour la plupart des gens.


Les aliments qui en contiennent le plus : (pour 100 g d'aliment)

  • Guacamole : 359,00 mg
  • Persil : 210,00 mg
  • Cassis : 187,00 mg
  • Goyave (égoutté) : 180,00 mg
  • Poivron rouge : 176,00 mg
  • Herbes aromatiques : 140,00 mg
  • Raifort cru : 134,00 mg
  • Citron (zeste) : 129,00 mg
  • Poivron rouge : 126,00 mg
  • Poivron (vert, jaune ou rouge) : 120,00 mg

Et pour en savoir plus, voici une liste de quelques sites :